Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 19:33
 

Lucio Fontana réalise en 1949 la première œuvre de la série Concetto spaziale (concept spatial) consistant à inciser une toile monochrome à l’aide d’un cutter.  

Ce procédé indique par un geste radical une rupture avec la tradition académique de la peinture, il ouvre l’espace bi-dimensionnel de la toile en laissant le vide s’y installer. Le sacré de la toile est comme profané. Il révèle par ce geste la matérialité même du support et rompt avec l’espace illusionniste traditionnellement associé à la peinture. Pour lui, c’est un moyen d’entrer en rupture avec la fonction bourgeoise des valeurs décorative et esthétique de l’Art. L’illusion est remplacée par l’expérience, les ombres ne sont plus simulées par la mimésis ( lien- c'est aussi délirant que ce que vous êtes en train de lire !! - mais se déploient réellement sur la toile qui devient un relief.

Lorand Hegyi  ( historien d'art ????? ) parle d’ une expérience concrète de l’espace dans le tableau. 

 

Fontana réalisa également des toiles où celles-ci sont perforées à l’aide de poinçons pour laisser apparaitre des trous. Ce geste radical inaugure le début du mouvement spatialiste.

 

Les " sculptures " ont une valeur marchande estimée entre 1 000 euros et 1 000 000 euros ;  avec certaines  aux enchères excédant les 2 000 000 d'euros, comme Concetto Spaziale (1954, acier, 60x100cm) vendue 3 480 621 euros chez Christie's à Londres en 2019.

Je reste bouche bée, comme un con, pantois, médusé, estomaqué devant de telles obscénités.

 

je préfère le travail de Eric Aubry. Un vrai travail d'artiste.

 

Une autre forme d'art à Strasbourg qui  décore sa cathédrale avec ....

ce que qu'elle a.

 

à propos

putain ! qu'est-ce qu'il pleut ! un véritable agadiau.... ( * )

mes petits-enfants regardent désespérément par la fenêtre.

bon, je crois que je vais les laisser rentrer

 

allez ... un petit cours de physique ...

Elle lui a dit   " dis-moi quelque chose de beau "

réponse :

 
C'est l'équation de Paul Dirac, et c'est la plus belle de toute la physique. Elle décrit le phénomène de l'entrelacement quantique, qui affirme que
 
“Si deux systèmes interagissent entre eux pendant une certaine période de temps puis se séparent, nous pouvons les décrire comme deux systèmes différents, mais d'une manière subtile, ils deviennent un système unique.
Ce qui arrive à l'un continue à affecter l'autre, même à distance de kilomètres ou d'années lumière ”.
 
C'est l'entrelacement quantique ou la connexion quantique. Deux particules qui, à un moment ou à un autre, ont été unies, sont toujours en quelque sorte liées.
Peu importe la distance entre les deux, même s'ils se trouvent à des extrêmes opposés de l'univers. La connexion entre elles est instantanée.
 
C'est la même chose qui se passe entre deux personnes, un lien que seuls les êtres vivants peuvent expérimenter.
 
C'est la façon dont fonctionne cette relation que nous appelons l'Amour...
 
Faudra vous en rappeler quand votre dulcinée vous demandera pour la énième fois...............      " tu m'aimes " ?
 
 
 
Tunnel Annie Cordy     on rit ? on leur fout 2 baffes ?

Cho Ka Ka O

Cho chocolat
Si tu me donnes des noix de coco
Moi je te donne mes ananas
Cho Ka Ka O
Cho cho cho chocolat
Rikiki tes petits kiwis
Les babas de mes baobabs
Cho Ka Ka O
Cho chocolat
 
Belgique : Apolline Vranken et Mireille-Tsheusi Robert, présidente de BAMKO, reviennent sur la chanson qu'elles estiment être raciste. Et donc refusent le nom d'Annie Cordy pour un tunnel de Bruxelles.
 
Au départ, elles sont intelligentes, ce qui manifestement n'empêche pas la connerie.
 
 

 

 
Je ne suis pas raciste. La preuve ?
 
je n'hésite pas à écrire noir sur blanc mes pensées.
 
( Pierre Dac - Francis Blanche )
 
 
Et Raymond Devos intervient

C’est terrible ; je suis bien obligé de le reconnaître : JE SUIS RACISTE.

 
Je viens de m’en rendre compte en mettant en route ma lessive du jour. J’ai séparé le blanc des couleurs. Affligeant.
Et dire que j’agis ainsi depuis des années ! Et circonstance aggravante, avec une lessive qui lave plus blanc que blanc. C’est pathétique.
Comme Monsieur Jourdain dans un autre domaine, j’étais raciste sans le savoir.
Du coup, je suis d’une humeur noire. Ça ne va pas arranger les choses.
Oh, je savais que je ne suis pas blanc comme neige. J’ai connu des périodes noires.
Dans un précédent emploi, on m’avait donné carte blanche. Résultat, j’ai monté une caisse noire. Quelque temps plus tard, alors que j’étais déjà connu comme le loup blanc, j’ai travaillé au noir.
Découvert, j’ai essayé de montrer patte blanche, mais j’ai été placé sur liste noire. Et comme disait le chanteur, noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir. Alors que faire ? Pour sûr, j’avais mangé mon pain blanc. Je dirais bien que j’ai pleuré à l’arme blanche, mais ça serait de l’humour noir.
Alors dans la glace, je me suis regardé dans le blanc des yeux. Pas question de me retrouver dans une misère noire. L’avenir restait une page blanche. Inutile de voir tout en noir !
Je pouvais sortir blanchi de tout ce sombre passé. Finis les noirs projets ! Je serais désormais plus blanc que neige ! Finie la série noire !
Et patatras, voilà que je me découvre raciste. Mais c’était cousu de fil blanc. Je dois être la bête noire de quelqu’un, c’est sûr. Tout de même, ce sera un jour à marquer d’un caillou blanc. Bon, je ne vais pas tout peindre en noir. D’autant que c’est bientôt la semaine du blanc !
Inutile de broyer du noir. Ni de me faire des cheveux blancs. Allez, je vais me servir un petit noir. Et puis non, plutôt un petit blanc. Avec un morceau de chocolat noir. Et un peu de fromage blanc. Ça me remontera.
Tiens, il commence à faire nuit noire. Je vais regarder un vieux film. En noir et blanc. Chouette, c’est une version originale, sous-titrée ! Si, c’est écrit dans le programme. Noir sur blanc !"
 

Je vous donne la partition de Simon et Garfunkel

 

( * ) agadiau  mot très berrichon encore bien employé pour dire qu'il pleut beaucoup beaucoup ( dans le même niveau d'eau, vous avez " vache qui pisse " en  moins poétique !  )

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du grizzly
  • : tout ce qui est susceptible de me faire grogner : la connerie (vaste sujet à définir) ; homophobie (sous toutes ses formes ) ; égoïsme relationnel (sous toutes ses formes)
  • Contact

grognements

                                                                                                                                                                                            mars 2009
                                                   
 Protester         
Rouspéter         Rager            Contester     
S'indigner         Récriminer        Objecter       Récuser              
Se Rebeller      Regimber           Résister        Ronchonner   
Se Rebiffer     Manifester        Gueuler         Vitupérer    
Râler               S'opposer         Rouscailler    Désapprouver


Ne grognez pas à votre tour :
je ferai en sorte d'être,  aussi,  tolérant ...

Recherche

Pages