Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 11:01

Trop envie de baiser.

Alors je le prenais

ce train, et à quai

je me choisissais

un wagon où je pouvais

dormir en toute tranquillité.

 

A Paris où j'arrivais

tout chiffoné,

je commençais

par un ou deux cafés,

puis j'attendais.

J'attendais.

 

J'attendais

qu'elle soit réveillée.

 

Sur l'écran noir de mes nuits blanches

moi je me fais du cinéma

 

Et le métro m'emportait

moi et mon sexe qui bandait.

Quand je suis arrivé et toqué

et que la porte s'ouvrit vite fait,

son regard si étonné

m'a fait débander.

 

Moi qui croyais

qu'elle allait me sauter

au cou, énamourée,

n'a en fait qu'écouter  :

trop de partiels à préparer.

Mais moi  trop partial pour accepter.

 

Mais rien n'y faisait,

et je me suis fait jeter.

 

Sur l'écran noir de mes nuits blanches

moi  je me fais du cinéma

 

A Paris toute la journée

comme un con j'ai traîné.

Ennuyé, traîné, ennuyé.

Tiens ! j'ai fait

plein de rimes en é.

Hé hé ! eh bé !

 

Le soir, quelque peu fatigué

d'avoir tant baguenaudé,

j'ai repris le train, tristounet.

Je dormais.

Et bien sûr j'ai raté

ma gare d'arrivée.

 

A Toulouse, bien obligé

encore une fois de rêvasser.

 

Sur l'écran noir de mes nuits blanches

moi je me fais du cinéma

 

J'ai repris un train, tout ensommeillé,

pour Montauban et finis enfin par  arriver.

Ne me restait qu'à imaginer

tout ce que j'avais raté.

Alors très frusté, dépité,

je me suis branlé. Débité.

 

J'avais trop envie.

 

Sur l'écran noir de mes nuits blanches

moi je me fais du cinéma

 

 

 

  220px-Train_des_pignes_03.jpg

 

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 00:00

 

Nous sommes en Monarchie de Juillet. Louis-Philippe 1er est Roi des Français (pas de France, nuance) ; Victor Hugo et Balzac écrivent,  Georges Sand aussi.

 

En 1832, le choléra tua 20 000 personnes à Paris, dont Casimir Périer, ce qui arrangea Adolphe Thiers (eh oui déjà là ! je rappelle que c'est lui qui ordonnera la répression de la Commune quelque 40 ans plus tard). Louis-Napoléon est aussi déjà dans les parages, en Suisse ; d'où il finit par être expulsé à la demande du gouvernement français vers l'Angleterre. Et comme vous le savez, il reviendra...

 

J'ai retrouvé cette lettre d'un ouvrier plâtrier, compagnon, à ses parents. L'écriture est assez agréable et l'othographe ... d'époque : j'ai mis pas mal de temps à comprendre ; quelquefois il m'a fallu lire à haute voix pour percer le mystère des mots. J'ai donc mis la traduction frappée. Très peu de ponctuation, certains mots sont attachés comme alion pour à Lyon. 


010-copie-1

 

 

C'est une double feuille avec au dos l'adresse, et vous pouvez voir les pliures et le cachet de cire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur     Me   Boilaut    josserand

 

Md de vin  de  saint amand

 

 

rue dantre les deux

 

ville  N° 1

 

Saint amand         Saint amand      cher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

008-copie-4.JPG

 

Lyon    le  29 juillier    1838

 

cher pere et chere Mère

 

 

je man prece de vous ecrire ses deux mot pour vous dire que je sui alion dans cet belle ville que je désirait tant voir il y a baucoup d'ouvrage pour nous. je gagne trois frand par jour ses de bien belle journée et bien j'aimerai mieu vingt cinq sous parjour et nouri parceque lon depance trop le vin 50 centimes la boutielle de 3 roqué (pas trouvé le sens) mois (illisible) bon et chez la mêre il recoi le baptaime sescequ'il y a foutan (?)                    je vous dirai quil mai arivé un tour pour mon pasporg vous savez quil etait signé pour never (Nevers) et bien je nai pas trouvez douvrage je suis partit le soir pour moulien (Moulins)  san faire signé mon pasports jai été a le mairie de moulin on ma dit que seté bien egale ansuite ----------- de ----- le eté cherché pour partir pour saint gerand (Saint Gérand est une commune du Morbihan, c'est donc autre chose ! mais quoi ? ) on madit comme je ne sortait pas du departemant sa neté pas la paine de le signe que vous girait on me le signerai point dutout quand j'ai été pour partire de saint gerand on ma refusé de le signe  + parcequ'il avépas ete signe a never

                      + pour lion

 

011.JPG

 

et lon ma bien signe mon livré si je ne lavait ecrit an alan alion on mauré abeté ( embêté )  et          ecrivé moi commant il faut faire pour la rangé ou pour an avoir un autre. (premier signe de ponctuation ! )

 

je desirai bien savoir ou  mimi est          et dumoulin et dufoit je serai contan.          chez la mère on nous fait des porsion de 3 sous je voudrais que vous vissié (imparfait du subjonctif ! comme quoi !) com sépetit et jan mange deux à mon repas et pas bien mangé. Enfin on mange 10 et 20 sous par repas.

 

rien autre chause a vous marque que bien des complimant je me porte bien il manque que dix milles livre de rante (humour je suppose ...)

(illisible) vous vous porté aussi bien que moi je le desire a mon oncle insiqua toutes ma familles.

 

je vous dirai que je suis resu Bouquin dit la Baze (chaque compagnon était baptisé d'un surnom)

 

je vous pri de mécrire ce que je vous ai demande sur deux lette je vous ambras mon oncle ma tante mon grand pere ma marene ma mêre et mon cher père du plus profon de mon coeur et suis votre fils

 

                                                                                                                                                       Painchaud                       

                                                                                                                                                            Claude

                   Mon adresse est a lyon

            chez la mêre des platrier

             rue teraille     N° 20

                   a lyon   

 

la rue Terraille existe toujours                                                                        pas le même nom ?                                                

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 07:54

Cela a commencé avec les jupes, grâce auxquelles mes élèves les moins effarouchées et les plus provocatrices me narguaient. Elles avaient 15-17 ans, l'adolescence frondeuse, et il fallait - il faut bien le reconnaître -une certaine dose de courage au tout début de cette mode pour s'afficher " les cuisses à l'air ". Aujourd'hui c'est le string qui s'affiche en haut du jean......

 

Alors, moi, prof un tantinet pervers, je choississais " la plus courte " et l'envoyais au tableau.

 

002-copie-2.JPG

 

traduction

 

" non, non Rozenn, vous écrivez  en haut du tableau que tout le monde puisse voir. Vous dessinez  fort bien les signes de sténo, qu'elles prennent modèle "

 

Alors Rozenn, plutôt petite, levait haut la main droite et .... la mini-jupe remontait ! ce qui l'obligeait à mettre la main gauche en rempart sur ses fesses pour essayer de cacher ce qu'elle pouvait ....

 

Et moi, je me biidooonnais .... et j'ai eu plusieurs générations d'élèves la main gauche sur les fesses : la mode a un prix !

 

C'était l'époque où une machine à écrire ressemblait à ..

 

non, pas à ça (chui pas si vieux ...)

008-copie-3.JPG

mais peu ou prou plutôt à ceci

 

004.JPG

 

Puis est arrivé l'ancêtre de l'ordi, quelque chose aussi de mini, quoique maxi dans l'utilité, le minitel ...

 

016.JPG

  ... qui va être déconnecté définitivement le 30 juin prochain ; adieu 3611, adieu 3514, adieu ...

 

Moi aussi je me déconnecte avec un mini - mum de nostalgie ....

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 11:00

fleurs nues

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 09:35

" ce n'est pas parce que c'est écrit dans le journal que c'est vrai ! "

 

Cet adage est bien illusté par le dernier article de l'Echo du Berry (hebdo local) concernant ce sacré fauteuil, et que la journaliste soit  partiale, après tout c'est son affaire... mais on reste un peu coi devant son écrit quand on sait qu'elle a passé une demi-heure au téléphone avec Jean-Pierre Charbonnier pour en arriver là !

 

Quant à l'autre, comme il ne peut plus dire que c'est mensonger, il invoque l'absence de côté humoristique qu'aurait dû être la nouvelle.

 

Quant aux autres, les partenaires, eux sont coincés : pour exister, ils ont besoin des subventions de la Municipalité, et ça , ça gomme tout les courages de pensée, d'opinion et d'action.

 

 

001-copie-6 

  Et pour finir (provisoirement ?) un petit commentaire du blog de Jean-Pierre :

 

Proposons un décret municipal

En voilà une bonne idée ! Dans son programme électoral l'ancien ministre Eric Raoult proposait d'instituer un devoir de réserve pour les écrivains.

Cette excellente idée  serait à retenir dans notre ville de Saint Amand. Le maire pourrait prendre un arrêté municipal instituant un devoir de réserve pour les écrivains amateurs locaux, producteurs de nouvelles ou autres écrits dans les ateliers d'écriture.

 

Proposé à Monsieur Thierry Vinçon pour son prochain programme municipal. 

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:38

Notre maire UMP

 

( je ne peux écrire UMP sans évoquer leur raclée hier aux législatives, d'autant que notre député ump est éjecté, et de belle manière : 55,5 % pour Galut avec - du jamais vu - 55,9 % à St Amand ! )

 

Notre maire UMP s'assoit aussi sur la liberté d'expression.

 

Voilà la suite de   écriture + censure = UMP Vinçon    en reprenant les articles du Berry (merci Mesdames) qui sont très significatifs de l'ambiance détestable créée par la Municipalité (anecdote, si je puis dire : Clément Bernard, conseiller municipal d'opposition, ne reçoit plus d'invitation aux diverses cérémonies).

 

ACTE  1

 

Ecriture de la nouvelle par Jean-Pierre Charbonnier dans le cadre du projet d'une parution organisée par l'association " tu connais la nouvelle ? "  (voir le texte dans le lien ci-dessus)

 

ACTE  2

 

Plus de nouvelles de la nouvelle ...

 

ACTE  3

 

001-copie-5

 

ACTE   4

 

007-copie-4.JPG

 

 

je relève 3 phrases :

 

- par Thierry Vinçon : le texte suggère des choses fausses     alors que tout ce qui est exprimé est connu de tous depuis longtemps et cité dans la presse à plusieurs reprises en son temps :  Serge Vinçon se flattait publiquement de son amitié avec Papon ; que cela leur plaise ou pas aujourd'hui.

 

- par Thierry Vinçon : si je n'avais retiré qu'un seul texte, ça faisait censure      hé rigolo ! qu'est-ce que tu crois ? que ça ne fait pas censure tout ce cirque ?

 

- par Gérard Audrax : mais l'écrit, c'est fait pour que vive la liberté d'expression. Et la liberté d'expression ne doit pas être prise en otage         alors là, va falloir qu'on m'explique !!!!!!! même pas honte le gars !

 

ACTE 5

 

012.JPG

 

 En conclusion, le Maire pour éviter de censurer UN texte, annule le travail, d'abord des autres auteurs de nouvelles, puis celui de l'association,  de la librairie " sur les chemins du livre " , de la présentation par la Carosserie Mesnier .

 

Quel gâchis !

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 10:15

007-copie-3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'abord d'amples aller-retour avec la brosse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

008-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

La Celle : collage sauvage par la maréchaussée (enfin... ex !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

009-copie-1.JPG

 

 

 

 

finition par le professionnel du pot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 et tout ceci répété des centaines de fois. Mais à la clé ......

 

 

 

 

 

 

 

 

...... une juste récompense  au (x) bar (s) du coin      " un d'mi ! "     " un d'mi ! "       " un d'mi ! "  .....   etc et tutti quanti....

 

et Galut va être élu demain député. Et grâce à qui ? hein ? grâce à qui ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 10:11

( C'est Maxime qui m'a écrit cette chanson ...)

 

Depuis le 1er janvier 2011, pour passer le contrôle technique, la plaque constructeur est obligatoire. Moi cela faisait 25 ans et 350 000 kms que je ne l'avais plus !

 

Facile, il suffit d'en demander une autre à Toyota France. Ce que je fis en juillet 2011. Naïf que je fus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Commencèrent les péripéties : d'innombrables visites à Toyota Bourges, venues d'inspecteurs qui " inspectent " , suspectent, subodorent, souçonnent, flairent l'arnaque ; photos qu'ils espèrent compromettantes ; je fus et suis le seul propriétaire mais rien ne se passa au cours de ces mois : tout est mis en oeuvre pour contrôler un vol éventuel ! courriers et relances au service homologations de Paris : charmante dame qui, à la fin désespérée de mon désespoir, ne pouvait que m'apporter son lot de tendresse et de consolation (oui bon d'accord j'exagère un peu avec sa tendresse ...).

 

Faut dire que     " on  "    avait osé voler mon fourgon pour aller défoncer la vitrine d'un commerce de fringues, puis que les gendarmes d'un bled au nord de Paris l'avait retrouvé au milieu d'un champ de betteraves : ça devait faire tâche et c'est certainement pour ça que l'oeil éclairé de la maréchaussée l'avait repéré.

 

Bref. Toyota voulait  "l'attestation de restitution d'un véhicule volé " délivrée par la gendarmerie. 25 ans après ! C'était dans les millions de dossiers archivés et " mon cher Monsieur, sans références comment voulez-vous que je le retrouve " dixit le jeune gendarme tout juste sorti de l'école de Montluçon. Certes mais peut-être pouvez-vous m'écrire que " si j'ai mon véhicule, c'est que vous me l'avez restitué " parce que ça, c'est une notion que Toyota a du mal à assimiler.

 

Les mois passent et la tendresse de la charmante dame aussi.

 

Je suis - presque - sûr que François Hollande Président a créé aussi chez Toyota un séisme, car je ne vois pas d'autres explications logiques. Merci François ! Car .......................................... miracle socialiste ! je viens de recevoir ma plaque, et c'est mieux qu'une légion d'honneur ( voir articles précédents ...).

 

 

 

toyo et pont à 003Il y a donc 11 mois que j'attends ce bout de ferraille de 10 cm x 5 cm

 

Il y a donc 11 mois que je transporte, déménage, le prête, colle des affiches, distribue des tracts

 

 

sans que.

 

mais ça vous n'êtes pas obligé de le répéter....

 

 

 

 

 

 

 

La semaine prochaine, je vais le porter au contrôle tehnique, avec 11 mois de retard. Il ne manquerait plus que, sur le chemin, d'altiers gendarmes m'arrêtent pour un banal contrôle routier : ils ne me croiront jamais !

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 10:35

J'ai déjà bien souvent grogné contre la franfreluche qu'est la légion d'honneur ; en voilà un des exemples :

 

http://pierre-coury.over-blog.com/article-29829812.html

 

Mais voilà ! ma copine Claude vient d'être Chevalier ! vous ne connaissez pas Claude Bergeret ? c'est que vous ne connaissez rien en tennis de table, bande de béotiens ! Alors avant de continuer, cliquez sur ce lien        link   et vous saurez tout sur sa carrière,  laquelle justifie - pour une fois - cette médaille. Et surtout, en lisant sa réponse, vous comprendrez que cette décoration est un peu pour elle et beaucoup pour les autres : c'est ce qui m'a plu, et un peu rabiboché avec ce truc si convoité par certains, au prix de bien de comportements inavouables ........

 

Alors maintenant, un peu de fraicheur .... 

 

bis-142.JPG

 

 

Vous savez peut-être que c’est Fabien Canu, judoka de renom 2 fois champion du Monde qui m’a remis cette décoration et vous vous demandez peut-être pourquoi. C’est très simple, je l’ai choisi parce que c’est lui qui a eu la bonne idée de proposer mon dossier à la Chancellerie. Et j’ai vivement encouragé nos amis judokas à poursuivre la promotion en faveur du TT féminin.

Inutile de vous dire que j’ai été plus que surprise d’apprendre le 2 janvier à 8h 30 du matin par Marcel Retailleau,(que vous connaissez pour la plupart), que j’avais été nommée chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Je ne m’y attendais pas du tout et n’y avais même jamais pensé.
Il est écrit que cette distinction est attribuée à une personne civile en reconnaissance de ses mérites qu’ils soient sportifs, professionnels ou civiques.
J’accepte avec humilité que mes mérites soient reconnus mais, car il y a un « mais » je tiens à partager cette distinction avec toute ma famille, ma famille au sens large…c’est à dire la famille du TT  sur laquelle rejaillit cette distinction.

Et si je vous  disais maintenant que tout cela n’aurait pu ne jamais arriver…
Pourquoi ? Parce  que lorsque j’étais jeune je voulais être danseuse étoile. Mon rêve était de danser dans le Lac des Cygnes, Casse Noisette ou Le Sacre du Printemps. Mais le destin en a décidé autrement.

Mon papa, que certains d’entre vous ont connu et qui nous a quittés il y a 3 ans aurait été tellement heureux et si fier. C’est lui qui m’a mise au TT, qui m’a fait aimer ce sport. Il a été mon 1er entraîneur. C’est grâce à lui que tout est arrivé !


Avec maman, que certains et certaines d’entre vous connaissent également, ils m’ont  inculqué des valeurs sures comme le respect de soi et d’autrui, le travail, la rigueur et la simple joie de vivre.

Au fil des années j’ai appris que l’on ne fait rien tout seul. On est plus efficace voir heureux en équipe. Notre titre de champion du Monde de Double Mixte en 1977 avec Jacques Secrétin n’en est il pas une parfaite illustration ?

De nombreuses personnes m’ont aidée jusqu’à ce jour tout au long de ma carrière mais je ne nommerai personne de peur d’oublier et de froisser quelqu’un.
 A l’Union Européenne de TT, en charge du développement, j’ai découvert concrètement le début de la diversité des façons de pensée et de vivre. Cette découverte n’a fait que s’amplifier lorsque j’ai été élue à la Fédération Internationale où là les différences culturelles et religieuses se font encore plus ressentir De nombreuses personnes m’ont bien sur guidée dans cet apprentissage à l’ouverture et à l’écoute de l’autre : cesser de penser que la France est le centre du Monde, ne plus réagir en nombriliste, comprendre les différentes  approches sans forcément adhérer à tout et n’importe quoi…

 A l’ITTF, j’ai rencontré des personnes fabuleuse et insolites comme. Grâce à elles nous avons réussi à faire bouger les choses au niveau international en termes d’égalité des genres : obtention de l’égalité des prix en espèces pour femmes et hommes pour toutes les compétitions mondiales en 2006 (ce qui n’était bien sur pas le cas auparavant), quota de 25% de femmes dans toutes les commissions et comités de l’ITTF, 1 femme sur 7 membres élue au Comité exécutif de l’ITTF. Vous aurez vite compris si vous ne le saviez déjà que je suis une fervente défenseuse, voir attaquante (en TT, j’étais attaquante) de l’égalité des sexes. Si ce n’est pas un combat journalier, c’est au moins une attention de tous les jours, que ce soit comme Entraîneur National de la FFTT, comme Vice Présidente à l’ETTU ou l’ITTF, avec le CNOSF et le Ministère des Sports  dans le cadre de différents programmes ou actions.

Un autre domaine qui me tient particulièrement à cœur : les athlètes.
Ayant été moi-même athlète de haut niveau, membre de l’Equipe de France pendant 13 ans, je les connais, je les comprends, je reconnais leurs forces, leurs faiblesses, je sais leurs doutes, leurs craintes (j’avais les mêmes à l’époque), leurs espoirs. Sous des aspects solides, ils sont plus fragiles que ce que l’on croit. Il faut les écouter mais les éduquer, les mettre en valeur mais aussi les protéger.
C’est ce que je me suis efforcée de faire à la tête de la commission des athlètes de l’ITTF depuis 1985 année de sa création. Pas facile mais je crois que j’aime les challenges et les missions soi disant impossibles car les athlètes eux-mêmes n’ont parfois pas conscience de leur rôle et de leur importance en terme de modèles pour les jeunes.
Aujourd’hui les pongistes mondiaux ont pris en mains leur destinée et m’ont demandé de rester à leur côté pour les aider. Ce que je fais avec grand plaisir !

 Cependant, je crois que c’est dans l’évènementiel que l’esprit d’équipe, le partage, les échanges se ressentent le plus.  Au sein des différents comités d’organisation comme les championnats du Monde 2003, les 2 Coupes du Monde 2006 et 2011, les Top 12 Européens 2005 et 2012 (pour ne citer que ceux là) j’ai pu expérimenter puis confirmer cette notion d’entraide..
On est là tous pour UN, c'est-à-dire pour la réussite de l’évènement. Il n’y a pas de place pour l’égocentrisme, il n’y a de place que pour l’entraide, le soutien permanent, l’altruisme.
Un collègue est dans la peine avec son dossier, les autres lui cherchent des solutions.
Un collègue n’a pas le moral, on essaye de le sortir de l’ornière.
Une grosse galère et tout le monde se serre les coudes.
Je voudrais donc à ce moment précis remercier toutes les personnes avec lesquelles j’ai eu la chance de travailler dans l’évènementiel (ils se reconnaîtront surement) pour l’excellent esprit qui a toujours animé et qui animera toujours, j’en suis sure, nos relations. Je suis fière d’avoir contribué aux succès passés et espère pouvoir contribuer avec le même bonheur aux évènements à venir pour ne nommer que les Championnats du Monde 2013 à Bercy.

J’ai plein de souvenirs dans ma tête qui s’enchevêtrent depuis le Critérium National des moins de 15 ans, l’ancêtre du PPP , au stade Pierre de Coubertin en 1965 jusqu’à aujourd’hui. En vrac je dirais…les interligues , ancêtre des championnats de France des régions à Egletons ou Bagnols / Cèze en 68/ 69…mon premier titre de championne de France à Dinan en 1972, le TT La Tronche où je m’entraînais lorsque j’étais étudiante à Grenoble et tant d’autres villes de France et de Navarre sans oublier bien sur ma bonne et belle ville d’Annecy qui a connu mes 1ers balbutiements et à laquelle je suis toujours très attachée.

Pour terminer, je voudrais  vous avouer combien je suis fière d’avoir reçu cette distinction et combien je suis heureuse de partager cette fierté avec vous. J’ai l’agréable impression d’avoir été acceptée dans une nouvelle famille dans laquelle les grandes valeurs de l’homme et de la femme sont respectées, dans laquelle œuvrer au service des autres et de la nation française n’est pas un vain mot et dans laquelle les notions d’entraide et de partage prennent tout leur sens.



 

Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 11:06

En son temps, j'avais réagi : cliquez sur ces 3 liens pour vous remémorer cette catastrophe qui fit environ (évidemment ...) 250 000 morts                             

 

  Haïti           Haïti (suite)      ka fè fwet (il fait froid, en haïtien)

 

Aujourd'hui, je vous donne deux articles locaux qui vous donnent l'actualité de la situation. Dates et chiffres sont explicites : c'est toujours le grand bordel en Haïti, malgré  " l'aide internationale " !!!!!!!!!!!! toujours compassionnelle mais très peu effective. Quant aux mesures de la Mairesse, ça laisse songeur ...

 

Ce matin à la radio, j’écoutais une représentante de OCHA (le ‘bureau’ des Nations Unies responsable de la coordination de l’aide humanitaire) répondre aux questions d’un journaliste. Fort intéressant, j’ai entre autres appris qu’il reste près de 435 000 ‘vrais campeurs’ répartis dans un peu plus de 400 camps répertoriés. Plus de deux ans après l’évènement, on serait passé de 1,5 millions de déplacés à 400 000.
J’imagine que c’est un peu comme pour marathon, ce sont les derniers kilomètres qui sont les plus difficiles ! Le premier défi d’OCHA actuellement concerne les préparatifs à la saison des ouragans, surtout que la période des pluies est aussi précoce qu’intense (on compte 22 morts en mars et avril). Près de 10% des camps seraient dans des zones inondables, les gens ayant installé leur tente sur des sites ouverts où il n’y avait pas de construction (on n’y construisait pas justement parce que la zone était inondable). Plus de 3000 familles de campeurs ont donc été affectées par ces fortes pluies au cours des dernières semaines. De quoi compliquer la vie de tout le monde.
 L’autre problème de OCHA depuis quelques semaines, est de faire lever l’argent nécessaire à l’ide humanitaire. L’année du tremblement de terre et du choléra avaient adouci le cœur des donateurs et dans la mesure où l’ouverture du cœur est liée à la profondeur de la poche, il avait été facile de stimuler la générosité des gens.
 En 2012 toutefois … seulement 15 % des 235 millions de $ requis pour l’aide humanitaire a été déniché. Je vois quelques lecteurs souhaiter un nouveau malheur à Haïti, question de stimuler à nouveau la générosité de tous et chacun !? Croyez-moi, ce n’est pas une bonne idée… En fait, les donateurs seraient dans l’idée que la dimension humanitaire de la crise serait terminée (encore 400 000 personnes dans les camps !) et préfèrent financer les activités de développement (la reconstruction entre autres). Aide et développement, deux logiques sont trop souvent placées dans une confrontation non pertinente et inutile.
 
 
 
Haïti - Reconstruction : La Mairesse de Port-au-Prince annonce plusieurs actions dans la capitale !
16 mai 2012

Mardi, en conférence de presse, Gabrielle Hyacinthe, la mairesse de Port-au-Prince, a fait savoir que des démolitions allaient commencer, que l’Asile Communal et la Mairie allaient être relocalisés et qu’une grande opération de nettoyage de la capitale allait commencer à compter du mois prochain.

«... nous avons commencer à recenser une série de maisons qui sont endommagées et qui représentent un danger [...] il y a des maisons qui étaient déjà codées [rouge], nous les avons listé et nous allons les publier dans le journal, nous allons faire référence à l'adresse et aux propriétaires. Nous donnons 11 jours pour que la Mairie avec les autres partenaires commencent à démolir ces maisons.

Nous travaillons également au niveau de l’Asile Communal qui a beaucoup de problèmes, nous regardons comment nous pouvons déplacer les personnes âgées, nous avons trouver des fonds qui vont nous permettre de relocaliser et l’Asile Communal et la Mairie de Port-au-Prince...

[...] nous allons assainir la ville, c'est très important. Nous allons mettre en place un projet où des personnes vont travailler dans chaque quartier, dans les 35 quartiers [...] nous pensons que nous pouvons avoir entre 10 à 40 personnes dans chaque quartier, qui auront pour tâche de nettoyer [...] Le paiement se fera via la Mairie, cela va donner du travail à plus de personnes sur une période de 6 mois [...] nous allons commencer d'ici le mois prochain... »


Haïti - Reconstruction : La Mairesse de Port-au-Prince annonce plusieurs actions dans la capitale !
Repost 0
Published by le grizzly
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du grizzly
  • : tout ce qui est susceptible de me faire grogner : la connerie(vaste sujet à définir); politique (même étant depuis longtemps au PS); homophobie (sous toutes ses formes); égoïsme relationnel (sous toutes ses formes)
  • Contact

grognements

                                                                                                                                                                                            mars 2009
                                                   
 Protester         
Rouspéter         Rager            Contester     
S'indigner         Récriminer        Objecter       Récuser              
Se Rebeller      Regimber           Résister        Ronchonner   
Se Rebiffer     Manifester        Gueuler         Vitupérer    
Râler               S'opposer         Rouscailler    Désapprouver


Ne grognez pas à votre tour :
je ferai en sorte d'être,  aussi,  tolérant ...

Recherche

Pages